Intervention de Brigitte Baland, cheffe de groupe Ecolo, lors du Conseil communal du 25 janvier 2018

Je voudrais souligner la nouvelle dynamique adoptée pour le Conseil Consultatif du Social qui se transforme en une plateforme de concertation « La plateforme namuroise du social ».

Nous sommes évidemment très positifs vis-à-vis du nouvel élan donné à cette instance.

Nous pensons en effet qu’il est essentiel qu’une plateforme puisse exister pour réunir l’ensemble des acteurs sociaux namurois : c’est au sein de celle-ci qu’ils pourront continuer à mieux se connaître, échanger et construire ensemble.

De plus, la mission initiale d’information et de consultation de cette instance se transforme en une mission de concertation, ce qui nous semble plus fort et plus adéquat pour donner une vraie dynamique à cette nouvelle plateforme namuroise du social.

Nous attirons néanmoins l’attention sur deux éléments.

Tout d’abord, même si le politique doit légitiment participer au pilotage de cette instance, il faudra veiller à laisser la place à une vraie dynamique avec tous les acteurs participants. Il est important que cette plateforme puisse se donner des objectifs et un programme de travail propre qui ne soient pas dépendants de l’agenda et des projets politiques.

D’autre part, si nous voulons que cette plateforme puisse répondre à l’ambition qui a été posée à travers sa charte renouvelée et son nouveau règlement d’ordre intérieur, il faudra également la soutenir par exemple en détachant une personne de l’administration quelques heures par mois pour le suivi organisationnel des réunions et la réalisation de leurs projets.

C’est donc avec vigilance mais également grande confiance que nous votons positivement pour cette instance du social à Namur.

Share This